Les Pouilles et la Basilicate – l’Italie du Sud

vonUrsula Gerber-Aebischer

Séjour «Fly & Drive» de deux semaines pour toute la famille à la découverte des joyaux de l’Italie du Sud. Littoral préservé, culture, histoire et une délicieuse cuisine locale.
  • P1090387

    Eglise Santa Chiara

    Nous commençons notre voyage à Lecce, l’une des plus belles villes de l’Italie méridionale. Haut lieu du baroque italien, Lecce est également surnommée la «Florence du Sud». La vieille ville est bien entretenue, peu fréquentée par les voitures et propice à la flânerie.

  • P1090412

    Otrante – des plages de rêve et un concentré de culture

    Charmante petite ville de 5000 habitants, Otrante vaut véritablement le détour. La vieille ville au charme pittoresque est entourée de remparts imposants, derrière lesquels s’étendent un petit port, une promenade et une plage de sable blanc.

  • P1090466

    La côte est des Pouilles

    D’Otrante, nous longeons le littoral jusqu’à Capo Leuca, l’extrémité sud des Pouilles. La côte est rocheuse et escarpée et nous offre régulièrement une vue splendide sur la mer cristalline. Cette région est idéale pour les adeptes de plongée, de randonnée palmée ou de marche et pour les amoureux de la nature.

  • P1090526

    Gallipoli – une beauté profonde entourée de plages de sable blanc

    Les Grecs de l’Antiquité surnommaient Gallipoli «la belle ville» (kale polis). La vieille ville se situe sur un îlot rocheux et est reliée par un pont aux quartiers plus récents bâtis sur la terre ferme. Ici aussi, les multiples recoins de la vieille ville invitent à la flânerie.

    Un joyau de l’authenticité italienne!

  • P1090533

    Isola di Sant’Andrea

    Au XVe siècle, les habitants de Gallipoli aménagèrent des remparts pour repousser les attaques ennemies. Aujourd’hui, ces remparts offrent une vue impressionnante sur le centre historique, notamment sur l’Isola di Sant’Andrea et son phare, au sud de la ville.

  • P1090547

    Un port de pêche haut en couleur

    A l’heure de la sieste, le port de Gallipoli est un véritable havre de paix.

    Seuls quelques pêcheurs sont occupés à réparer leurs filets. Une multitude de magnifiques bateaux de pêche sont amarrés le long du chemin qui mène du pont à la vieille ville. C’est d’ailleurs ici que l’on sert le meilleur poisson des Pouilles.

  • P1090544

    La cuisine des Pouilles

    La cuisine des Pouilles associe les saveurs de la terre et de la mer. Les menus font la part belle aux légumes, aux pâtes à base de farine de blé dur et, bien sûr, à huile d’olive à la robe vert dorée. Les pâtes les plus connues des Pouilles sont les orecchiette dont la forme petite et ronde ressemble à des oreilles.

  • P1090643

    Notre trullo dans la région d’Alberobello

    Les trulli d’Alberobello font partie des sites inscrits sur la World Heritage List de l’UNESCO. Leur construction en pierre naturelle massive, leurs murs épais et leurs minuscules fenêtres protègent de la chaleur persistante durant la belle saison. A l’inverse, les trulli emmagasinent la chaleur générée par les cheminées ouvertes durant une grande partie de l’hiver.

  • IMG_2282

    Matera

    Autre temps fort de notre voyage: Matera – ou la «ville des Sassi» (habitats troglodytiques) selon l’UNESCO – abrite quelque 3300 cavernes, églises rupestres et autres cloîtres.
    Matera est également nommée «la deuxième Bethléem» et a servi de décor à plusieurs films dès les années 60. «La Passion du Christ» de Mel Gibson et «L’Evangile selon saint Matthieu» de Pier Paolo Pasolini ont notamment été tournés ici.

  • P1090724

    Vieille ville

    Le soir, le cadre est encore plus accueillant.

  • P1090759

    Pietrapertosa

    Il est surprenant que la Basilicate ne soit pas davantage connue des touristes étrangers. La plus grande partie de cette région est verdoyante et montagneuse. Au cœur de ce magnifique paysage s’élève, à 1088 mètres d’altitude, la localité de Pietrapertosa, la commune la plus haute et la plus remarquable de la Basilicate.

  • P1090773

    Castelmezzano

    Les étranges falaises de Dolomiti Lucane sont un paradis pour les randonneurs et les amoureux de la nature. Les «Dolomiti Lucane» ont été baptisés ainsi en raison du massif septentrional du même nom. En effet, leurs sommets ressemblent à ceux des Dolomites et leurs couleurs se teintent également de rose à l’heure du coucher de soleil.
    Selon Francis Ford Coppola, «lorsqu’on découvre la Basilicate, on voit des vignobles et des paysages magnifiques. On voit la terre telle qu’elle devrait être.»

  • P1090787

    Doux farniente – ne négligeons pas les instants de détente

    Il est temps de se reposer un peu…
    Mattinata, un village de vacances situé sur la presqu’île de Gargano, abrite des plages magnifiques.

  • P1090847

    La presqu’île du Gargano

    La région qui forme l’éperon de la botte italienne est montagneuse et bordée de falaises blanches. Un endroit où il fait bon séjourner.

  • P1090854

    La côte est du Gargano

    «Une forêt méridionale couverte d’arbres septentrionaux». Célèbre pour ses vieilles pinières, la forêt Umbra constitue le cœur du parc national du Gargano.

  • P1090992

    Vieste, une ville accueillante

    Vieste est une magnifique petite ville qui bouillonne de vie durant la haute saison. A la basse saison, elle est également un must absolu. Ici, nous prenons le bateau qui nous emmènera vers les îles Tremiti.

  • P1090959

    Les îles Tremiti!

    Les îles Tremiti abritent l’une des plus belles réserves aquatiques du monde: eau cristalline, bancs de poissons colorés, coraux, grottes et lumière parfaite. Cet espace a été déclaré zone protégée en 1989.

  • P1090984

    Un air de Caraïbes

    Il n’y a pas beaucoup à faire sur ces îles: pas de shopping, pas d’activités touristiques, donc, forcément, pas de stress! Il n’y a pas non plus de zone commerciale clairement définie, juste quelques vendeurs de bibelots et une poignée de restaurants. Un endroit très reposant que les propriétaires de voiliers et de yachts délaissent au profit des pêcheurs et de leurs bateaux.

  • P1100113

    Ostuni – la ville blanche

    La vieille ville d’Ostuni est un dédale de ruelles sinueuses. L’origine de son surnom, «la ville blanche», nous paraît claire dès notre arrivée: au loin, on distingue déjà ces maisons de blanc immaculé qui s’insèrent parfaitement au milieu des collines colorées et qui confèrent un charme particulier à Ostuni.

Rendez-vousEnquête

Recit de voyage

Ursula_Gerber_FR
AuteurUrsula Gerber-Aebischer
DestinationItalie
Type de voyageVoyages avec voiture de locationVoyages en famille
Autres récits de voyage

Suggestions / Tuyaux

  • Meilleure période: le printemps et l’automne. En été, préférez le mois de juillet, la côte étant très fréquentée par les autochtones au mois d’août.

  • Il y a beaucoup de plages de sable, entrecoupées par quelques plages de galets. L’eau est propre dans la plupart des endroits.